• Accueil
  • > Arguments et contre-arguments

Arguments et contre-arguments

Cette page est faite pour regrouper les questions fréquemment soulevées par la méthode dite de la « grève de la gratuité ». N’hésitez pas à poster vos points de vue, nous les updaterons ici le plus vite possible.

Argument : A quoi cela sert-il, dans les transports, de ne pas faire payer un service qui est souvent acquis au mois ou à l’année ?

Contre-arguments :

* Il est possible, en premier lieu, de procéder à des remboursements.

* Dans le cas d’un paiement au mois, la différence est notable.

* Enfin, le plus important : Même en cas de grève, les usagers continuent à payer  leurs tickets. Dans le cadre des grèves par gratuité, non seulement ils bénéficieraient de ce service, mais ils soutiendraient le mouvement social, précisément en ne le payant pas !

Argument : Les grèves de la gratuité sont illégales !

Contre-arguments :

* Faux, leur recours a été rendu LEGAL par l’arrêt du 17/07/2007 de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Plusieurs syndicats ont appelé le gouvernement à organiser une table ronde sur ce sujet, pour l’instant en vain. Mais la pression populaire peut changer cette situation !

Argument : N’est-ce pas inutile de bloquer le chiffre d’affaires de services publics, par exemple dans les domaines de la Santé ? A quoi cela servira-t-il de creuser les déficits publics ?

Contre-arguments :

* Vrai et Faux. La paralysie de la trésorerie d’un service public, évidemment, aura des conséquences sur les comptes publics, et impactera donc par là l’ensemble des citoyens. MAIS il s’agit d’une part d’un moyen de pression puissant, et d’autre part ce rapport de force peut être quantifié. Enfin, même si la communauté entière est indirectement touchée, les usagers de ce service, eux, ne le sont pas. D’autant que dans le cadre d’une grève de blocage, le chiffre d’affaires est également impacté.

Argument : Les sociétés de transport évoquent des problèmes liés à la sécurité des voyageurs.

Contre-argument :

* Il est tout-à-fait possible d’assurer la sécurité des voyageurs, même si ceux-ci ne payent pas leurs billets. Il s’agit avant tout de donner les bonnes consignes aux agents. Il faut évidemment que ceux-ci soient solidaires du mouvement…

Argument : Ne serait-ce pas un moyen de faciliter à outrance les grèves ?

Contre-arguments :

* Certains peuvent penser le contraire, mais les grèves ne sont pas faites pour le plaisir. Ce sont des situations d’urgence. En revanche, cette méthode permettrait, non de les faciliter, mais de ne plus gêner la population.

Une réponse à “Arguments et contre-arguments”

  1. monicab dit :

    J’adhère absolument aux arguments apportés aux contre-arguments. Cela nous donne des éléments de réponses à faire connaître. Merci

Laisser un commentaire